les erreurs à éviter lors de la négociation salariale

September 14, 2023

Négocier son salaire est un acte aussi indispensable qu’inévitable dans la vie professionnelle. Que vous soyez en quête d’un nouvel emploi ou que vous cherchiez à obtenir une augmentation, la question du salaire est un sujet sensible. Voici quelques erreurs à éviter pour réussir votre négociation salariale.

Ne pas préparer sa négociation

Au coeur de la négociation salariale, la préparation s’avère être la clé de votre réussite. Ne pas s’y préparer, c’est comme naviguer en pleine mer sans boussole. Vous devez impérativement connaître votre valeur sur le marché de l’emploi, comprendre les niveaux de rémunération du poste visé et de votre secteur d’activité.

Il est essentiel de faire des recherches, de comparer, de vous informer. Gardez en tête que votre employeur potential ou actuel est également bien préparé et a une connaissance précise du salaire qu’il peut proposer. Ne vous lancez pas dans la négociation sans avoir réfléchi à vos arguments et à vos exigences en termes de rémunération.

Sous-évaluer ou surestimer ses compétences

L’un des pièges dans lequel vous pourriez tomber lors de la négociation salariale est de sous-évaluer ou de surestimer vos compétences. Il est primordial d’être réaliste et d’évaluer vos compétences de façon objective.

Le risque, si vous vous surestimez, est de décevoir votre employeur et de voir l’offre d’emploi vous échapper. À l’inverse, si vous vous sous-estimez, vous risquez d’obtenir une rémunération inférieure à celle que vous méritez. Le juste milieu est donc de mise, et cela passe par une bonne connaissance de soi et de ses compétences.

Accepter la première offre

L’une des erreurs souvent commises lors de la négociation salariale est d’accepter la première offre. Que vous soyez en recherche d’emploi ou que vous négociez une augmentation, il est recommandé de ne pas accepter immédiatement l’offre de l’employeur.

Prenez le temps de la réflexion, évaluez l’offre à l’aune de vos recherches et de vos exigences. Si la première offre ne correspond pas à vos attentes, n’hésitez pas à la refuser poliment et à proposer une contre-offre. Négocier est dans l’intérêt de chacun, et votre employeur s’attendra probablement à ce que vous le fassiez.

Ne pas savoir se vendre

Se vendre est une compétence essentielle lors de la négociation salariale. Vous devez être capable de valoriser vos compétences, votre expérience et vos réalisations, et de montrer en quoi vous êtes un atout pour l’entreprise.

Ne pas savoir se vendre est donc une erreur à éviter. Préparez-vous à argumenter, à montrer votre valeur, à convaincre. Votre capacité à vous vendre influencera grandement le résultat de la négociation.

Ignorer les avantages non salariaux

Enfin, une erreur courante lors de la négociation salariale est d’ignorer les avantages non salariaux. Certes, le salaire est une composante essentielle de la rémunération, mais elle n’est pas la seule.

Les avantages non salariaux tels que le télétravail, les horaires flexibles, la formation continue, l’assurance santé, etc., peuvent avoir une valeur significative. Ne les négligez pas lors de la négociation, ils peuvent faire la différence entre une offre acceptable et une offre exceptionnelle.

La négociation salariale peut être une expérience stressante et délicate, mais si vous évitez ces erreurs, vous augmentez vos chances d’obtenir la rémunération que vous méritez. Alors, préparez-vous, évaluez vos compétences, n’acceptez pas la première offre, apprenez à vous vendre et n’oubliez pas les avantages non salariaux. Bonne négociation!

Ne pas prendre en compte le salaire brut et le salaire net

Lors des négociations salariales, il est crucial de bien comprendre la différence entre le salaire brut et le salaire net. Souvent, lors de la présentation du salaire, l’employeur fait référence au salaire brut. Cependant, ce qui compte vraiment pour vous, c’est le salaire net, c’est-à-dire le montant que vous recevrez réellement après les déductions fiscales et sociales.

Ainsi, une erreur courante à éviter est de ne pas prendre en compte ces déductions lors de la négociation. Il est impératif de savoir combien vous allez réellement gagner une fois toutes les déductions effectuées. Il est également essentiel de connaître les déductions spécifiques à votre pays ou à votre secteur d’activité.

Pensez à demander à l’employeur de vous donner le montant du salaire net pendant l’entretien d’embauche. Cela vous permettra d’avoir une meilleure idée de votre réelle rémunération et d’ajuster vos prétentions salariales en conséquence. Dans tous les cas, n’oubliez pas que le salaire brut est toujours supérieur au salaire net.

Aborder le salaire trop tôt dans le processus de recrutement

Aborder la question du salaire trop tôt dans le processus de recrutement est une autre erreur à éviter. En effet, le timing est crucial lors de la négociation salariale. Si vous mentionnez le salaire dès le premier entretien, cela peut donner l’impression que vous êtes uniquement intéressé par l’argent et non par le poste ou la mission de l’entreprise.

Il est préférable de laisser l’employeur aborder le sujet du salaire en premier. Si ce n’est pas le cas, attendez au moins le deuxième ou le troisième entretien pour en parler. À ce stade, vous aurez eu le temps de démontrer vos compétences et votre expérience, et l’employeur sera plus enclin à discuter de vos prétentions salariales.

Cependant, il ne faut pas non plus attendre trop longtemps pour parler de salaire. Si vous attendez jusqu’à la fin du processus de recrutement, vous risquez de vous retrouver dans une situation où vous avez passé beaucoup de temps et d’efforts à postuler et à passer des entretiens, pour finalement recevoir une offre de salaire inférieure à vos attentes.

Conclusion

Négocier son salaire est un exercice délicat qui demande de l’anticipation et une bonne préparation. À travers cet article, nous avons exploré quelques erreurs courantes à éviter lors de la négociation salariale. Il est essentiel de bien préparer sa négociation, de ne pas sous-estimer ou surestimer ses compétences, de ne pas accepter la première offre, de savoir se vendre, de ne pas ignorer les avantages non salariaux, de bien comprendre la différence entre salaire brut et salaire net et enfin, de ne pas aborder le salaire trop tôt dans le processus de recrutement.

Ces conseils pour négocier votre salaire vous aideront à mener des négociations salariales efficaces et à obtenir le salaire que vous méritez. Souvenez-vous, votre objectif est de trouver un arrangement qui correspond à votre valeur sur le marché du travail, tout en répondant aux attentes de l’employeur. Alors, prenez votre temps, préparez-vous bien et négociez avec confiance. Bonne chance !