Réduire sa consommation de viande : une réduction des conséquences environnementaux et sanitaires

December 31, 2023

Dans un monde en constante évolution, où la préservation de notre environnement et la santé publique deviennent des préoccupations majeures, notre alimentation se retrouve sous les projecteurs. La consommation de viande en France, et dans le monde, est un sujet brûlant qui alimente les débats aussi bien écologiques que sanitaires. La viande, autrefois symbole de prospérité, est désormais scrutée pour son impact sur le climat, la santé, et l'utilisation des ressources naturelles telles que l'eau et les terres agricoles.

L'impact environnemental de la viande

La production et la consommation de produits d'origine animale sont au cœur des discussions sur le changement climatique. L'élevage des animaux est en effet une source importante d'émissions de gaz à effet de serre (GES), contribuant au réchauffement planétaire. Mais que recouvre exactement cet impact ? Pour en savoir plus sur l'alimentation responsable et l'impact de nos choix de consommation, naviguer vers le site.

La production animale est responsable d'une part non négligeable des émissions de GES globales. Entre le méthane émise par les ruminants tels que les bovins et le protoxyde d'azote issu des engrais utilisés pour les cultures destinées à l'alimentation animale, l'élevage pèse lourd dans la balance climatique.

L'eau est une ressource vitale menacée. Or, il faut une quantité colossale d'eau pour produire de la viande. Que ce soit pour abreuver les animaux, cultiver les aliments qui les nourrissent ou nettoyer les installations d'élevage, l'empreinte hydrique de la viande est considérable.

Conséquences sur la santé

Outre l'impact environnemental, la consommation de viande rouge et de produits laitiers est souvent mise en cause pour ses effets sur la santé. Le lien entre consommation excessive de viande et certaines maladies est désormais établi.

Une alimentation riche en viande rouge et en produits d'origine animale peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, et de certains types de cancer. Les graisses saturées et le cholestérol présents dans ces aliments sont généralement incriminés.

L'élevage intensif utilise fréquemment des hormones de croissance et des antibiotiques pour maximiser la production. Ces substances peuvent se retrouver dans la viande consommée et poser des problèmes sanitaires, comme la résistance aux antibiotiques.